Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Laure Hinckel

Traductrice de littérature roumaine, actuelle rédactrice en chef de la présente revue ; conseillère littéraire du CNL en 2013 pour le Salon du Livre de Paris, la Roumanie étant le pays invité. Elle a été la conseillère littéraire du CNL en 2005 pour les Belles Étrangères dédiées à la Roumanie.hinckel

Laure Hinckel a vécu pendant douze ans à Bucarest et a reporter pour le sud-Est de l'Europe (Roumanie, Moldavie, Bulgarie) pour plusieurs publications : La Croix, l'Evénement du Jeudi etc. 

Ouvrages traduits en français

Romans et nouvelles:

  • L’Histoire de Bruno Matei, Lucian Dan Teodorovici, éditions Gaia, mars 2013. 
  • Le Livre des chuchotements, Varujan Vosganian, éditions des Syrtes, traduit avec Marily Le Nir, mars 2013.
  • Le Grand Dépotoir, Eugen Barbu, éditions Denoël, novembre 2012.
  • Les lapins ne meurent pas, Savatie Bastovoi, éditions Jacqueline Chambon, Paris, janvier 2012.
  • Comment oublier une femme, Dan Lungu, éditions Jacqueline Chambon, Paris, 6 octobre 2010.
  • L’Aile tatouée, Mircea Cărtărescu, roman, éditions Denoël, Paris, 2009.
  • Pourquoi nous aimons les femmes, Mircea Cărtărescu, recueil de nouvelles, Denoël, Paris, mai 2008.
  • Je suis une vieille coco ! Dan Lungu, roman, éditions Jacqueline Chambon, Paris, mars 2008.
  • Pas question de Dracula… Nouvelles de Lucian Teodorovici, Florin Lazarescu et Dan Lungu, éditions Non Lieu, Paris, février 2008.
  • Dernière nuit d’amour, première nuit de guerre, Camil Petrescu, roman, éditions des Syrtes, Paris, 2007.
  • Liaisons morbides, Cecilia Ştefanescu, roman, éditions Phébus, Paris, février 2006.
  • Le Paradis des Poules, Dan Lungu, roman, Jacqueline Chambon, Paris 2005.

Essais :

  • Les pièges de l’histoire – l’élite intellectuelle roumaine entre 1930 et 1950, Lucian Boia, Éditions Les Belles Lettres, mars 2013.
  • De la France, Emil Cioran, (non signé – traduit sur manuscrit) Éditions de l’Herne, Paris, avril 2009.
  • Actualité des angesAndrei Pleşu, essai, Buchet-Chastel, Paris 2005


Contributions à des ouvrages collectifs et à des revues (traductions) :
« L’intuitionnisme contemporain », Emil Cioran ; « Cioran diplomate », Marta Petreu ; « La farce de l’originalité », Lucian Blaga ; « Rencontre avec Cioran », Norman Manea ; « Un professeur de l’enseignement secondaire nommé Emil Cioran », Stefan Baciu ;
« Pour Emil Cioran », Constantin Noica dans Cahiers de L’Herne - Cioran inédit, Éditions de l’Herne, Paris, avril 2009.
•  « Demi-centenaire NRF à Bucarest », Norman Manea, dans Le Siècle de la NRF , n° 588, pages 385 - 393, Gallimard, Paris, février 2009.
Napoléon III et les principautés roumaines, collectif, catalogue de l’exposition présentée au château de Compiègne au printemps 2009, Éditions de la Réunion des Musées Nationaux, Paris, septembre 2008.
•  « Quelques mots sur l’avant-garde roumaine et le surréalisme »,  extrait de Critifiction avec Gellu Naum, Simona Popescu, Au Sud de l’Est, n° 2, p. 54 - 58, éditions Non Lieu, Paris, novembre 2007.
Ada-Kaleh, Ada Kaleh…, Mircea Cartarescu, essai, dans Last & Lost, éditions Noir sur Blanc, Paris, septembre 2007.
« La révolution des cure-dents », nouvelle, Dan Lungu ; « L’après-midi de Sal », extrait de L’Impasse du soleil, Cecilia Stefanescu, dans l’anthologie Douze écrivains roumains, éditions de L’Inventaire, Paris, 2005  
Adieu, L’Europe !, extrait du roman, Ion D. Sîrbu, dans La Nouvelle alternative, vol. 21, Paris, janvier 2005.

Publications :
•  « Cum nu am trait 89 » [Comment je n'ai pas vécu 1989], dans Str. Revolutiei nr.89, volume coordonné par Dan Lungu et Lucian Dan Teodorovici, éditions Polirom, Iasi, 2009.
« Une étude des temps dans le récit roumain », dans « Roumanie, Bulgarie : Voisins, Frontières, Ouvertures », Revue reCHERches (groupe Culture et Histoire dans l’Espace Roman), n° 3, Strasbourg, 2009.
Chargée de l’édition française de La vie quotidienne en Roumanie sous le communisme, collectif, sous la direction de Adrian Neculau, préface par Serge Moscovici, éditions de l’Harmattan, Paris, juillet 2008.
•  « Roumains, ils écrivent en français », biobibliographie (23 écrivains) conçue pour les 13ème rencontres francophones de Verson. Distribué gracieusement, non publié.
•  « Trois jeunes écrivains roumains », dossier avec traductions dans Au Sud de l’Est, n°2, p.142 - 154, éditions Non Lieu, Paris, février 2007.
« Écrivains roumains et engagement » (avec Edith Lhomel), Le Courrier des pays de l'Est, n°1058, p. 56 à 64, Paris, 2006.
•  Avant - propos de 12 écrivains roumains collectif, éditions de l’Inventaire, Paris, 2005 ;   portraits photographiques de onze des douze écrivains, sous-titrage du film « Vivre et écrire en Roumanie ».
•  « Roumanie, changement de cap ? », dans La Nouvelle alternative, vol. 21, Paris, janvier 2005.
•  « La Roumanie à l’horizon 2007 : syndrome de l’État faible, élites prédatrices et pépinière de dilemmes », dans La nouvelle alternative, vol. 19, mars - juin 2004.

Bourse de recherche en 2007 (CENNAC - Institut Culturel Roumain de Bucarest)

Bourse de traducteur confirmé en 2009 (CENNAC - Institut Culturel Roumain de Bucarest)


Partager cette page

Repost 0
Published by - dans Des traducteurs

Présentation

  • : Revue Seine & Danube
  • Revue Seine & Danube
  • : Seine & Danube est la revue de L'Association des Traducteurs de Littérature Roumaine (ATLR). Elle a pour but la diffusion de la littérature roumaine(prose, poésie, théâtre, sciences humaines)en traduction française.
  • Contact

Parutions récentes :
•Mircea Cărtărescu a réécrit son mythique poème Le Levant en l’adaptant partiellement en prose. Nicolas Cavaillès s’est attelé à la tâche, les éditions POL l’ont publié : il est paru en décembre dernier.
•Le recueil de poèmes de Doina Ioanid est enfin en librairie. Boucles d’oreilles, ventres et solitude, dans la traduction de Jan H. Mysjkin est paru en novembre aux éditions du Cheyne.
Esclaves sur Uranus de Ioan Popa est paru début décembre aux éditions Non Lieu dans la traduction de Florica Courriol. Le lancement, en présence de l'auteur, le 11 décembre à la librairie l'Âge d'Homme a rencontré un beau succès. A lire, un article dans Le Monde des Livres, dernier numéro de décembre 2014.
L’anonyme flamand, roman de Constantin Mateescu est paru en décembre aux éditions du Soupirail, dans la traduction de Mariana Cojan Negulescu. Suivez les déambulations du professeur taciturne dont c’est l’anniversaire : le roman retrace cette journée de sa vie entre réflexions et souvenirs de sa femme aimée.
• Max Blecher eut une vie très courte mais il a laissé une œuvre capitale. Aventures dans l’irréalité immédiate vient d’être retraduit par Elena Guritanu. Ce texte culte est publié avec, excusez du peu, une préface de Christophe Claro et une postface de Hugo Pradelle. Les éditions de l’Ogre ont fait là un beau travail car elles publient sous la même couverture Cœurs cicatrisés, le deuxième des trois seuls romans de cet auteur fauché par la maladie en 1938.
• L’hiver 2014-2015 est décidément très riche en livres exceptionnels : Les vies parallèles, nouveau livre de Florina Ilis, sort le 15 janvier aux éditions des Syrtes dans la traduction de Marily le Nir. Le talent de la romancière fait revivre les dernières années du poète Mihai Eminescu devenu fou. Le roman déploie devant nos yeux toute la société roumaine à travers ce qu’elle pense et dit du poète national utilisé à toutes les fins politiques et idéologiques. Plongez dans la vie de ce poète romantique.
•La célèbre poétesse Nora Iuga a écrit un court roman intense et beau, La sexagénaire et le jeune homme que nous avions annoncé ici. Il est paru aux éditions Square éditeur. A découvrir d’urgence.

 

Recherche

Numéro courant et archives

Cliquez ici pour retourner à l'éditorial du numéro courant

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 6

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 5 

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 4

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 3 

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 2

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 1

... des traducteurs invités

Faustine Vega

L'ATLR, c'est quoi?

L'Association des traducteurs de littérature roumaine (loi 1901) a été fondée à Paris en décembre 2006.  Son objet est de favoriser la diffusion de la littérature roumaine en langue française par tout moyen.  Son siège social est situé à  l'Institut Culturel Roumain de Paris.sigle atlr

L'ATLR a organisé en avril 2008 à Paris les Premières rencontres internationales de traducteurs de littérature roumaine. Ces deux journées d'ateliers ont réuni 17 traducteurs littéraires de 18 pays.

La revue Seine&Danube, nouvelle série, a vu le jour en janvier 2010. Deux numéros ont paru sous la houlette de Nicolas Cavaillès, son premier rédacteur en chef.

Seine&Danube est le résultat du travail de tous les membres de l'association.

Président : Dumitru Tsepeneag

Secrétaire : Laure Hinckel

Trésorière: Mirella Patureau