Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 00:00

cioran liiceanuNé en 1942 à Râmnicu-Vâlcea, Gabriel Liiceanu est l’une des plus importantes personnalités de la vie intellectuelle roumaine et l’un des portes parole d’une conscience civique à reconstruire, au lendemain de la chute de la dictature. Fondateur des éditions Humanitas, il est en Roumanie l’éditeur roumain de Cioran. Formé auprès de Constantin Noica, il diffusa dans un très beau et stimulant Journal de Paltiniş un modèle de formation rigoureux et attaché à la perfection intellectuelle. De cette époque datent ses premières traductions de Platon puis de Heidegger. Après 1990, Gabriel Liiceanu enseigne la philosophie, dirige sa maison d’édition et écrit.  De la limite, petit traité à l’intention des orgueilleux paraît en français. De nombreux autres ouvrages sont encore non traduits. Avec sa série Du mensonge, De la haine et De la séduction, Gabriel Liiceanu inaugure un discours d’essayiste en prise avec la vie de la cité. Il est également un mémorialiste à la plume raffinée.

Itinéraires d'une vie, E.M. Cioran - Suivi de Les continents de l'insomnie : entretien avec E.M. Cioran - Suivi de La mort de Cioran, éditions Michalon, 2007.

Journal de Paltiniş récit d'une formation spirituelle et philosophique, traduit par Marie-France Ionesco, éditions La Découverte, 1999.

De la limite : petit traité à l'usage des orgueilleux : essai traduit par Alexandra Laignel-Lavastine, éditions Michalon, 1997. 


liiceanu 

Retrouvez Gabriel Liiceanu au Salon du livre : 

Vendredi de 17.30h à 18.30h Les coulisses de l'écriture : le principe d'incertitude Moderateur Basarab Nicolescu, avec  Solomon Marcus, Houriya Abdelouahed et Bogdan Ghiu sur le Pavillon roumain

Samedi de 12.00h à 14.00h Dévoiler le goulag, avec Lucian Dan Teodorovici dans le Salon littéraire du CNL

Le "plus" de Seine&Danube, un extrait :

"La bêtise comme projet figé

La "faiblesse d'esprit", dont la cruelle nature a doté certains êtres, n'est pas la bêtise. Ce qui relève des déterminations naturelles de l'esprit n'entre pas dans le champ de la liberté, et à l'instar de l'imbecillité ou de l'infirmité mentale, ces déterminations n'intéressent que la psychologie. [...] Un individu bête, en ce sens, peut rester totalement étranger au phénomène de la bêtise comme projet figé. De même, un individu doté d'un QI élevé et, d'après celui-ci, d'une intelligence brillante, peut fort bien être frappé de cette imbecillité qui érige l'immobilité en projet. La bêtise nocive, celle qui peut mener à la catastrophe quantité d'hommes, des peuples entiers, voire toute l'humanité, cette bêtise-là est toute différente de celle, banale, que l'on rencontre au coin de la rue. Elle peut s'acquérir, se transmettre, elle peut fanatiser et ensorceler, on peut torturer et tuer en son nom, on peut même déclencher des guerres. C'est cette bêtise-là qui fait l'histoire et qui explique au demeurant une bonne partie de l'histoire de ce dernier demi-siècle en Europe de l'Est." 

De la limite

pp.87-88

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Seine & Danube - dans SPÉCIAL SALON DU LIVRE 2013
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Revue Seine & Danube
  • Revue Seine & Danube
  • : Seine & Danube est la revue de L'Association des Traducteurs de Littérature Roumaine (ATLR). Elle a pour but la diffusion de la littérature roumaine(prose, poésie, théâtre, sciences humaines)en traduction française.
  • Contact

Parutions récentes :
•Mircea Cărtărescu a réécrit son mythique poème Le Levant en l’adaptant partiellement en prose. Nicolas Cavaillès s’est attelé à la tâche, les éditions POL l’ont publié : il est paru en décembre dernier.
•Le recueil de poèmes de Doina Ioanid est enfin en librairie. Boucles d’oreilles, ventres et solitude, dans la traduction de Jan H. Mysjkin est paru en novembre aux éditions du Cheyne.
Esclaves sur Uranus de Ioan Popa est paru début décembre aux éditions Non Lieu dans la traduction de Florica Courriol. Le lancement, en présence de l'auteur, le 11 décembre à la librairie l'Âge d'Homme a rencontré un beau succès. A lire, un article dans Le Monde des Livres, dernier numéro de décembre 2014.
L’anonyme flamand, roman de Constantin Mateescu est paru en décembre aux éditions du Soupirail, dans la traduction de Mariana Cojan Negulescu. Suivez les déambulations du professeur taciturne dont c’est l’anniversaire : le roman retrace cette journée de sa vie entre réflexions et souvenirs de sa femme aimée.
• Max Blecher eut une vie très courte mais il a laissé une œuvre capitale. Aventures dans l’irréalité immédiate vient d’être retraduit par Elena Guritanu. Ce texte culte est publié avec, excusez du peu, une préface de Christophe Claro et une postface de Hugo Pradelle. Les éditions de l’Ogre ont fait là un beau travail car elles publient sous la même couverture Cœurs cicatrisés, le deuxième des trois seuls romans de cet auteur fauché par la maladie en 1938.
• L’hiver 2014-2015 est décidément très riche en livres exceptionnels : Les vies parallèles, nouveau livre de Florina Ilis, sort le 15 janvier aux éditions des Syrtes dans la traduction de Marily le Nir. Le talent de la romancière fait revivre les dernières années du poète Mihai Eminescu devenu fou. Le roman déploie devant nos yeux toute la société roumaine à travers ce qu’elle pense et dit du poète national utilisé à toutes les fins politiques et idéologiques. Plongez dans la vie de ce poète romantique.
•La célèbre poétesse Nora Iuga a écrit un court roman intense et beau, La sexagénaire et le jeune homme que nous avions annoncé ici. Il est paru aux éditions Square éditeur. A découvrir d’urgence.

 

Recherche

Numéro courant et archives

Cliquez ici pour retourner à l'éditorial du numéro courant

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 6

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 5 

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 4

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 3 

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 2

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 1

... des traducteurs invités

Faustine Vega

L'ATLR, c'est quoi?

L'Association des traducteurs de littérature roumaine (loi 1901) a été fondée à Paris en décembre 2006.  Son objet est de favoriser la diffusion de la littérature roumaine en langue française par tout moyen.  Son siège social est situé à  l'Institut Culturel Roumain de Paris.sigle atlr

L'ATLR a organisé en avril 2008 à Paris les Premières rencontres internationales de traducteurs de littérature roumaine. Ces deux journées d'ateliers ont réuni 17 traducteurs littéraires de 18 pays.

La revue Seine&Danube, nouvelle série, a vu le jour en janvier 2010. Deux numéros ont paru sous la houlette de Nicolas Cavaillès, son premier rédacteur en chef.

Seine&Danube est le résultat du travail de tous les membres de l'association.

Président : Dumitru Tsepeneag

Secrétaire : Laure Hinckel

Trésorière: Mirella Patureau