Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 14:33

 

Bienvenue sur Seine & Danube, la revue qui traduit la littérature roumaine.

 

L'association de professionnel(le)s réuni(e)s sous la bannière de l'ATLR* vous propose de découvrir à chaque numéro de nouveaux auteurs roumains, classiques ou contemporains, dans des traductions inédites.cadre numero 3-copie-1

Après une année d'existence et deux numéros salués pour leur qualité, Seine & Danube revient avec plus de dynamisme : à côté des extraits de romans, de recueils de poèmes, d'essais ou de pièces de théâtre, toute l'actualité éditoriale des traductions françaises des œuvres roumaines occupera sa place légitime. Seine & Danube, dans sa nouvelle formule, permet à ses lecteurs de poster des commentaires sous chaque texte publié.

Conçue comme une vitrine permanente de la littérature roumaine, Seine & Danube vous proposera très bientôt de retrouver les deux premiers numéros dans leur intégralité.

Chaque numéro de notre revue semestrielle est identifié par une lettrine reprenant la charte graphique de l'ensemble : un fond noir façon ardoise et des caractères tracés à la craie...  Ce choix esthétique nous rappelle combien l'art de la traduction suppose d'essais et de tentatives, de versions aussitôt effacées ou bien corrigées. Cette identification vous permettra de vous repérer dans les différents numéros de notre revue.

Seine & Danube, c'est de la vie et de la couleur : gris perle pour les Essais, bleu pour la poésie, violet pour le théâtre, vert pour les contes, bordeaux pour la fiction.

Notre N°3 est riche en essais. Gheorghe Crăciun, Matei Călinescu et Laura Pavel livrent leur réflexion sur des sujets aussi divers que le sens de la poésie et la portée du théâtre d'Eugène Ionesco. Le texte de Matei Călinescu aborde un sujet de société très actuel: son fils, M., était Asperger. Dans ce texte d’une grande humanité, il nous parle de ces autistes particuliers que notre société apprend depuis peu de temps seulement à connaître et à comprendre.

La fiction est également présente, avec un extrait d’Amo(u)r : dans ce roman, le narrateur de Maxim Crocer part à la recherche de son « idole », une arrière grand-mère qui fut cocotte de luxe sur la Côte d’Azur.

Deux poètes sont également à l’honneur : Letiţia Ilea toujours aussi sensible dans les poèmes composant son recueil Blues pour chevaux verts. Alexandru Muşina nous propose, quant à lui, quelques poèmes de son livre Le Roi du matin.

Le théâtre enfin n’est jamais oublié ici : une histoire d’amour difficile est vécue par les personnages de Ion Băieşu, dans Le Pardon.

Seine & Danube est donc de retour. Soutenez nos efforts en nous montrant que vous êtes là, en laissant des commentaires nombreux, en diffusant autour de vous l’information : la littérature roumaine est vivante, diverse, traduite, et elle est ici.


Laure Hinckel

Directrice de la publication

 

*Association des Traducteurs de Littérature Roumaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seine & Danube - dans DES EDITOS
commenter cet article

commentaires

bazil 17/04/2011 09:12


Long live "Seine et Danube"
Good job
See you soon


Seine & Danube 19/04/2011 22:45



Thank you Bazil!



manea 17/04/2011 09:07


C'est vraiment bien présenté, très classe. J'adore!!!!


Seine & Danube 19/04/2011 22:44



Merci! Seine & Danube est heureuse de vous compter parmi ses lecteurs.



Présentation

  • : Revue Seine & Danube
  • Revue Seine & Danube
  • : Seine & Danube est la revue de L'Association des Traducteurs de Littérature Roumaine (ATLR). Elle a pour but la diffusion de la littérature roumaine(prose, poésie, théâtre, sciences humaines)en traduction française.
  • Contact

Parutions récentes :
•Mircea Cărtărescu a réécrit son mythique poème Le Levant en l’adaptant partiellement en prose. Nicolas Cavaillès s’est attelé à la tâche, les éditions POL l’ont publié : il est paru en décembre dernier.
•Le recueil de poèmes de Doina Ioanid est enfin en librairie. Boucles d’oreilles, ventres et solitude, dans la traduction de Jan H. Mysjkin est paru en novembre aux éditions du Cheyne.
Esclaves sur Uranus de Ioan Popa est paru début décembre aux éditions Non Lieu dans la traduction de Florica Courriol. Le lancement, en présence de l'auteur, le 11 décembre à la librairie l'Âge d'Homme a rencontré un beau succès. A lire, un article dans Le Monde des Livres, dernier numéro de décembre 2014.
L’anonyme flamand, roman de Constantin Mateescu est paru en décembre aux éditions du Soupirail, dans la traduction de Mariana Cojan Negulescu. Suivez les déambulations du professeur taciturne dont c’est l’anniversaire : le roman retrace cette journée de sa vie entre réflexions et souvenirs de sa femme aimée.
• Max Blecher eut une vie très courte mais il a laissé une œuvre capitale. Aventures dans l’irréalité immédiate vient d’être retraduit par Elena Guritanu. Ce texte culte est publié avec, excusez du peu, une préface de Christophe Claro et une postface de Hugo Pradelle. Les éditions de l’Ogre ont fait là un beau travail car elles publient sous la même couverture Cœurs cicatrisés, le deuxième des trois seuls romans de cet auteur fauché par la maladie en 1938.
• L’hiver 2014-2015 est décidément très riche en livres exceptionnels : Les vies parallèles, nouveau livre de Florina Ilis, sort le 15 janvier aux éditions des Syrtes dans la traduction de Marily le Nir. Le talent de la romancière fait revivre les dernières années du poète Mihai Eminescu devenu fou. Le roman déploie devant nos yeux toute la société roumaine à travers ce qu’elle pense et dit du poète national utilisé à toutes les fins politiques et idéologiques. Plongez dans la vie de ce poète romantique.
•La célèbre poétesse Nora Iuga a écrit un court roman intense et beau, La sexagénaire et le jeune homme que nous avions annoncé ici. Il est paru aux éditions Square éditeur. A découvrir d’urgence.

 

Recherche

Numéro courant et archives

Cliquez ici pour retourner à l'éditorial du numéro courant

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 6

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 5 

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 4

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 3 

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 2

Cliquez ici pour consulter l'éditorial du numéro 1

... des traducteurs invités

Faustine Vega

L'ATLR, c'est quoi?

L'Association des traducteurs de littérature roumaine (loi 1901) a été fondée à Paris en décembre 2006.  Son objet est de favoriser la diffusion de la littérature roumaine en langue française par tout moyen.  Son siège social est situé à  l'Institut Culturel Roumain de Paris.sigle atlr

L'ATLR a organisé en avril 2008 à Paris les Premières rencontres internationales de traducteurs de littérature roumaine. Ces deux journées d'ateliers ont réuni 17 traducteurs littéraires de 18 pays.

La revue Seine&Danube, nouvelle série, a vu le jour en janvier 2010. Deux numéros ont paru sous la houlette de Nicolas Cavaillès, son premier rédacteur en chef.

Seine&Danube est le résultat du travail de tous les membres de l'association.

Président : Dumitru Tsepeneag

Secrétaire : Laure Hinckel

Trésorière: Mirella Patureau